Le Cor

I mécanismes de kératinisation

Les kératinocytes se forment dans la couche basale, puis migrent vers la couche cornée (dans l'épiderme), puis sont éliminés (=desquamation).

Le renouvellement normal des cellules épidermiques correspond à : taux de mitose des cellules dans la couche basale = taux de desquamation

1) kératinisation physiologique

Lorsque la peau est sans pressions, on a un équilibre entre le renouvellement cellulaire et le taux de desquamation.

2) kératinisation pathologique

Lorsqu'il la peau est soumise à des pressions, on a un épaississement de la couche cornée.

Soumise à des hypertensions ou à des micro-traumatismes répétés, la peau se défend en augmentant le renouvellement des cellules entraînant un épaississement de la couche cornée qui conduit à la formation d'hyperkératoses.

3) le cor

- épaississement de la couche cornée de l'épiderme présentant en son centre un "nucléus" (pointe de cor) pouvant être de forme conique, ronde ou en forme de croissant : c'est une hyperkératose nuclée.

- pathologie très fréquente

- complication chez patients à risques (diabétiques, personnes sous anti-coagulants) : surveillance accrue, conseils d'hygiène, contrôle de l'état trophique des pieds

4) étiologie

- conflits avec la chaussure (micro-traumatismes, chaussure inadaptée) 

- trouble statique ou dynamique (mauvaise répartition des charges entraînant des hypertensions)

- anomalies morphologiques des orteils (griffes d'orteils,hallux valgus)

5) facteurs favorisants

- fonte du capiton plantaire

- sécheresse cutanée (limite élasticité de la peau)

- macération


II différents cors

1) cors durs

masse cornée, saillante, délimitée du tissu saint, zone sans macération

peut présenter plusieurs nucléus

2) cor mou

cor interdigital (oeil de Perdrix)

surtout entre 4eme et 5eme orteil

aspect mou, blanchâtre, 1 zone plus sombre en son centre, souvent lésion face à face (cor double)

- facteurs favorisants : compression latérale de l'avant pied

                                   macération (transpiration excessive : hyperhydrose) 

                                   déformations orteils (clinodactylie, exostose) 

3) cor granuleux ou miliaire

cors multiples localisés sous la plante du pied et sous le talon (peu douloureux) 

fréquent chez les personnes âgées et les personnes à peau sèche

4) cor vasculaire

épaississement de la couche cornée localisé, parsemé de petites tâches sombres (papilles sanguines) qui sont comprimées par l'hyperkératose

saigne facilement

5) neuro-vasculaire

papilles dermiques hypertrophiées mais aussi terminaisons nerveuses comprimées par l'hyperkératose 

délicat à soigner et extrêmement sensible (possible douleurs nocturnes) 


III localisation des cors

- cor dorsal : au niveau des articulations interphalangiennes

- cor interdigital : entre les orteils

- cor pulpaire : extrémité de la phalange distale, présent sur les orteils en griffe, en marteau ou trop longs (mégalodactylie)

- cor du bord libre de l'ongle : cor pulpaire qui se prolonge sous le bord libre de l'ongle 

- cor péri-unguéal : situé dans le sillon péri-unguéal, souvent lors d'une hypercourbure unguéale

- cor sous-unguéal : en dessous de l'ongle dans la zone vascularisée, principalement au niveau de l'hallux sur un morphotype d'érectus, de rigiditus ou de barquette, ongle décalé au niveau du cor et jusqu'au bord libre

-cor sur la 1ere AMP (articulation métatarso-phalangienne) : en cas d'hallux valgus, la déformation à tendance à élargir l'avant pied entraînant un conflit avec la chaussure 

- cor des tendons (rare) : hypertonie des tendons des extenseurs, conflit dorsal avec la chaussure, saillie des tendons sur griffe, pieds creux...

- cor plantaire : au niveau des têtes métatarsiennes (zones d'hyper-appuis), souvent dans des zones d'hyperkératose, facteurs favorisants : peau sèche,troubles trophiques, troubles statique et dynamique


IV complications des cors

- la persistance des zones d'hyperkératoses peut générer une inflammation sous-jacente, on a alors la formation d'une bourse séreuse sous le cor.

- cette bourse séreuse peut s'enflammer (hygroma) voir s'infecter

- un cor de taille réduite offre une voie de fistulisation (voie de passage) vers l'extérieur

- chez les sujets à risques : menace d'extension en profondeur (osthéite -> atteinte de l'os)


V traitements

1) stade de début

- enlever d'hyperkératose périphérique

- énucléer le cor

- en option proposer : orthoplastie protectrice

                                 orthèse plantaire si nécessaire

                                 chaussures confortables à conseiller

2) stade de complication

- exérèse complète du nucléus pour vérifier la présence d'un hygroma

- l'hygroma devra être persé, la sérosité ou pus évacués et cavité désinfectée (antiseptique liquide)

- LAISSER CAVITE OUVERTE

- application antiseptique 48H à 72H (liquide) 

- le praticien reverra le patient au  bout de ce délai et jusqu'à la cicatrisation

 

85 votes. Moyenne 2.84 sur 5.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site